trouver une niche de marché

Trouver une niche de marché n’a pas d’importance (enfin presque)

Si vous vous êtes un peu intéressé au marketing (pas seulement au webmarketing) pour développer votre activité de coach ou de thérapeute, vous avez sûrement entendu que la première chose à faire est d’identifier votre niche de marché (rentable) et d’analyser votre cible.

Votre ciblage quoi !

Un mot sans grande signification, quand votre unique priorité est d’aider concrètement vos clients.

Seulement voilà, c’est une réalité du marketing. Il y a forcément un marché. Et dans ce marché, il y a des personnes qui ont des besoins que vous pouvez combler.

Je ne vais pas vous donner un cours sur le sujet, rassurez-vous:

  1. d’abord parce que ce n’est pas ce que vous recherchez
  2. parce que l’approche « marché » n’est pas celle que nous développons chez Marketing Humaniste

 

Quand je dis que ce n’est pas notre approche, je vous dois des précisions. Car vous plonger dans l’étude de votre marché a un intérêt, si vous voulez faire dans le « classique ».

Après tout, c’est comme ça que font toutes les entreprises (pas que les grandes) dans le but de maximiser les profits.

Seulement voilà, cette approche a ses limites et ne convient pas à tout le monde. Loin de là.

Jusqu’à récemment, je pensais être l’une des rares personnes à ne pas me retrouver dedans. Me voilà rassuré, vous êtes très nombreux en fait, à ne pas vouloir vous lancer à la recherche d’une niche « profitable » ou « bancable ».

Dans mon cas, lorsque j’ai lancé mon activité autour du management, j’ai fait ce travail de ciblage. Je visais (le mot est juste) les managers en période de prise de poste, suite à une promotion ou une embauche. C’était bien clair pour moi.

Et les formations en marketing que j’avais suivi me donnaient toutes raison. J’avais bien défini mon marché, ma niche et mon avatar client. J’ai bien suivi tout le processus. Je suis même allé jusqu’à trouver la photo de mon client idéal et à l’épingler sur le mur de mon bureau.

En toute honnêteté, je ne vous dirais pas que ce travail à été inutile. Ce serait vous mentir. Au contraire, j’ai appris beaucoup de choses. Notamment concernant les besoins, les frustrations et les aspirations de ma cible. Très bien tout ça… (ça vous servira aussi plus tard)

Enfin pas si bien que ça.

Parce que quelque chose en moi n’était pas en accord avec tout ça. Et, comme c’est peut- être votre cas, j’ai fini par me sentir perdu dans ma propre activité.

Alors il s’est passé 2 choses:

Premièrement, j’étais parti tête baissée dans une communication ciblée vers les hommes. Au fil des semaines je me suis rendu compte que malgré mon ciblage, plus de 65% de mon audience était féminine. J’avais beau créer du contenu en m’adressant à mon avatar masculin, mon audience était définitivement féminine. Entendons-nous bien… ça ne me dérangeait pas le moins du monde.

Qu’est-ce qui peut expliquer ce phénomène?

Je vous avoue que je n’ai pas compris tout de suite. Il m’a fallu de nombreux mois et un grand changement d’orientation pour enfin comprendre pourquoi mon ciblage était foireux. Vous comprendrez aussi un peu plus bas…

Secondo, après avoir développé mon activité tant bien que mal (dans la souffrance), j’ai décidé de tout lâcher malgré la croissance et le chiffre d’affaire en hausse. L’évolution positive des indicateurs me disait « vas-y continu à fond », mais mon coeur m’a dit « stop ». La grosse prise de conscience quoi!

L’enjeu était grand.

Mais je n’en pouvais plus de ressentir cette frustration. J’avais l’impression d’avancer « à coté de plaque ». La vérité c’est que j’avais basé toute mon activité sur mes compétences et une de mes expertises (dans ce cas le management d’équipe), et non sur ce que je voulais vraiment. Le contexte avait changé. Mes perspectives aussi.

La clé se trouvait là. Tout simplement.

Mes choix (rationnels et basé sur le marché) ne me permettaient pas d’envisager une activité durable, dans laquelle je serais à l’aise.

Seulement avant d’en prendre conscience… il s’est passé de nombreux mois.

Et pour vous, qu’en est-il vraiment ?

Trouver une niche vous fait parfois perdre de vue l’essentiel

Peut-être que vous aussi vous avez suivi les conseils basés sur le ciblage à tout prix. Et que vous vous retrouvez aujourd’hui avec le sentiment de ne pas être à votre place, ou pire, avec de moins en moins de clients à aider chaque jour.

La réalité ?

Une niche vous éloigne peut-être des personnes que vous pouvez vraiment aider.

Celles qui se reconnaîtront en vous (pour le peu que vous vous adressiez à elles).

Peut-être avez-vous suivi les conseils « classiques » et appliqué à la lettre l’approche marché. Vous avez peur des concurrents. Alors:

Vous travaillez uniquement avec des femmes.

Pas parce que ça vous plaît. Non.

Mais uniquement parce qu’on vous a dit qu’il fallait faire un choix.

Alors votre site web est fleuri, avec du rose partout…

Jusqu’au jour où vous découvrez qu’en vérité tout ça ne correspond pas à ce que vous voulez diffuser. C’est même étouffant… ça vous ressemble tellement peu.

Là sont les limites du marketing classique et de l’approche marché, pour les thérapeutes ou les coachs.

Maintenant, ce que vous voulez c’est redonner un second souffle à votre activité. La recentrer sur VOUS avant de viser un marché.

Après tout, l’activité… c’est vous !

Vous souhaitez communiquer autrement et surtout attirer les bonnes personnes, les bons clients.

Pour faire ça, pas besoin de marché et encore moins de niche.

La bonne nouvelle c’est que c’est beaucoup plus simple que ça.

Les réponses se trouvent déjà en vous. Elles ne demandent qu’à s’exprimer au travers de votre promesse.

Comment trouver votre promesse ?

C’est ce qui a radicalement transformé ma vie professionnelle. Ma vie (tout cours) d’ailleurs. Il m’a fallu un temps fou et beaucoup d’introspection pour l’extraire de moi.

Il est possible que de votre côté vous l’ayez déjà (c’est rare). Mais possible.

Dans ce cas je vous propose de vérifier ça en suivant notre module de formation (gratuit) consacré à la promesse et que vous retrouverez ici: http://www.marketing-humaniste.com/vendre-autrement-accueil/1-tout-commence-par-vous/

C’est la première étape.

Ensuite, je vous invite à vous inscrire (toujours gratuitement) dans notre communauté #MH, qui regroupe des personnes comme vous, et à partager votre promesse publiquement. C’est toujours utile d’avoir le retour des autres. C’est par ici: http://www.marketing-humaniste.com/

Cela vous permettra de confronter votre vision à la notre. Et à la communauté de vous apporter la sienne (en plus de créer parfois des relations fortes).

C’est la seconde étape.

Et comme nous souhaitons tout mettre en oeuvre pour que votre activité soit le reflet de qui vous êtes, nous vous offrons 30mn de notre précieux temps.

Nous serons votre miroir pour ce travail sur la promesse ou nous vous aiderons à avancer sur un autre aspect de votre activité. C’est vous qui choisissez ! Nous sommes là pour vous aider à atteindre le succès en respectant qui vous êtes profondément.

Tous ces éléments (le marché, le ciblage, la segmentation, etc.) sont importants mais non obligatoire pour réussir. Nous vous invitons à y réfléchir dans un second temps. C’est à dire, une fois que vous êtes sûr de vous être engagé sur la bonne voie, celle qui vous correspond.

Pour vous sentir à votre place chaque jour, vos décisions ne peuvent être dirigées par un marché.

Notre approche du marketing n’est pas celle du marché.

Notre approche du marketing est celle de l’humain, de ce qu’il y a d’exceptionnel en vous et qui ne demande qu’à s’exprimer.

8 Comments

  1. Reply

    Un article qui fait vraiment du bien à lire. Merci !

  2. Reply

    Merci beaucoup pour cet article qui fait énormément de bien ! Effectivement avec l’approche froide basée uniquement sur un avatar client et une niche ‘ultra précise’ on se retrouve vite étouffé et notre activité devient terne et sans saveur. Merci encore pour cet article je viens à peine de vous découvrir je vous adore déjà !

    • Reply

      Merci Clément pour ce commentaire! Le marketing, s’il vient du coeur, est une source de satisfaction pour tous. 🙂

  3. Reply

    Je me reconnais dans cet article. Je suis au début de relancer une activité qui me va bien.
    Merci !

  4. Reply

    Votre article represente le sentiment que j’avais en essayant de suivre la strategie de marketing classique. Cela fait du bien d’avoir une sorte de confirmation de mes pensees sur le sujet.

    • Reply

      Bonjour Olga!
      Ravi de constater que cela fait également écho chez vous. 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils