générer des leads grâce à l'humanitaire

Marketing Humanitaire, l’outil pour générer des leads (éthique?)

Je lisais un article ce matin concernant l’intérêt de faire de l’humanitaire en marketing. Je me suis senti mal à l’aise en le lisant, à tel point que je n’ai pas pu résister à l’envie de vous partager mon point de vue à ce sujet.

Vous aurez certainement remarqué que nous utilisons, Romuald et moi, régulièrement (pour ne pas dire constamment) le mot « humaniste » pour décrire la forme de marketing que nous utilisons pour nos activités et celles de nos clients.

Ce n’est pas pour rien.

J’aimerais justement éclaircir un point important pour vous aider à comprendre quel marketing nous pratiquons au quotidien.

Il se peut que vous ayez déjà pensé que nous faisions dans l’humanitaire. Ce terme étant très proche du mot « humaniste », je ne vous jetterais pas la pierre. 🙂 Cependant, bien que proches, ces mots n’ont pas la même signification et encore moins lorsqu’ils sont rattachés au mot « marketing ».

Je vous propose d’explorer avec moi ce qui distingue ces deux disciplines… pour comprendre en quoi le #MH est important à nos yeux.

Le danger de s’approprier une pratique que vous ne maîtrisez pas

Vous avez certainement déjà vu fleurir des campagnes de communication massives de grandes marques (ou personnalités) qui, à coup de pub, tente de vous persuader que ce qu’elles font c’est pour le bien de l’humanité (puisqu’elles soutiennent des actions humanitaires).

Ce « coup de projecteur » visant à attendrir l’audience (qui finit parfois en bad buzz), fonctionne plutôt pas mal et génère surtout beaucoup d’engagement sur les réseaux sociaux pour ces marques, qui au passage gagnent plus de visibilité donc plus de clients.

Ahhhh c’est beau… Quand « faire dans l’humanitaire » sert vos propres intérêts…

En ce sens, le marketing humanitaire est une belle hypocrisie, digne du marketing classique :

Regardez comme l’emballage est beau car le reste…

Ce genre de pratique qui vous fait passer pour plus humaniste que vous l’êtes, en réalité vous dessert. En soignant les prospects, avec de la belle comm, et en oubliant de prendre soin des clients, de leur santé, de leur développement. Et surtout en oubliant de tenir vos promesses.

L’humanitaire perd alors ces lettres de noblesse, ne servant que d’outil de génération de leads.

L’horreur !

Alors qu’il est tout à fait possible de mener des actions humanitaires au sein de votre activité, sans en faire tout un fromage, et sans l’étaler sur la place publique avec des slogans du type :

« Eh! Vous savez qu’en achetant chez moi vous contribuez à rendre le monde meilleur? Car je reverse 10% de mon CA à l’association XXXXX. »

Là, sous les traits du marketing dit « humanitaire », se cache en réalité une pratique bien classique de manipulation des prospects.

Pourtant, reverser un pourcentage de son chiffre d’affaire est un beau geste, parmi d’autres possibles. Et je vous encourage, si votre intention est louable, à le faire.

Mieux que le marketing humanitaire

Si vous suivez l’équipe Marketing Humaniste, ou que vous avez déjà discuté avec nous, vous savez que la manipulation de masse n’est pas vraiment notre tasse de thé. Disons même qu’elle n’est pas loin de nous faire vomir…

Oui, mener des actions humanitaires fait partie des choses qui rendent le monde meilleur. Et beaucoup de situations réclament que l’on y porte une attention de tous les instants.

Mais alors, comment faire pour ne pas tomber dans le piège du marketeur avec ses gros sabots ?

Comment communiquer sur vos actions, sans en faire trop ?

Vous le savez, l’égo nous pousse inexorablement à vouloir montrer aux autres que l’on fait des trucs cool. Alors c’est parfois très dur de se retenir de ne pas communiquer. Il faut dire que soutenir une action humanitaire, c’est vraiment cool !
Mais bon…

La première façon de procéder pour rester dans la lignée du Marketing Humaniste, c’est de ne pas communiquer sur vos actions.
Après tout elles ne regardent que vous.

Je sais que ce n’est pas ce que vous vouliez entendre, alors je vous propose une autre option.

La seconde façon de procéder, c’est d’en faire mention sur votre site ou dans un coin de votre page Facebook. Gentiment, sans chercher à le placarder à la vue de tous…
Honnêtement… Pas trop d’intérêt. Autant ne pas communiquer.

Alors je vous propose une dernière façon de faire, qui pour le coup, vous permet de communiquer sur vos actions « humanitaires » ou sociales et de marquer les esprits par la même occasion.

La manière humaniste de faire du marketing humanitaire

Ne communiquez rien à vos prospects, n’en faites pas mention. Nulle part. Jamais. Et continuez de leur apporter le plus de valeur possible, avec du contenu de qualité.

Et lorsqu’une personne décidera de vous suivre et d’acheter vos produits et services, alors seulement à ce moment-là, vous communiquerez aussi fort que vous le souhaitez.

Vous pourrez, par exemple, lui envoyer un email en lui annonçant que grâce à son achat, elle vient d’aider l’association que vous soutenez.

L’impact sera puissant.

L’intention sera honorable.

Et votre égo sera servi. 😉

Ne vous servez pas du marketing humanitaire, pour faire parler de vous. C’est trop souvent du flan, de l’emballage pour cacher ce qui ne peut être montré. Faire de l’humanitaire en marketing c’est comme cuisiner un soufflet au fromage, ça demande beaucoup d’attention et de respect… pour être réussi.

Cherchez plutôt d’autres manières de faire, que celles que l’on vous propose depuis des années. Soyez libre et anticonformiste.

Et n’oubliez pas :

Ce qui différencie le Marketing Humaniste du marketing classique, au-delà des méthodes utilisées, c’est avant tout l’intention.

Venez discuter avec nous de la meilleure stratégie pour votre activité (celle qui vous ressemble) ici : Prendre rendez- vous

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils